Bases de Physique pour les Sciences et Vie de la Terre

Bases de Physique pour les Sciences et Vie de la Terre

Les questionnaires et animations proposés ici ont été développés pour compléter les enseignements dispensés à l’université Claude Bernard Lyon 1 dans le cadre de l’UE « Bases de physique pour les sciences de la vie et de la terre » en première année de licence du portail « Sciences de la Vie et de la Terre ». Le programme de cette UE couvre trois thèmes qui possèdent le point commun d’être utiles pour comprendre, observer et soigner le vivant: l’optique géométrique, l’électricité et la radioactivité..

L’ optique a pour but de comprendre la propagation de la lumière et les mécanismes de la vision . En optique géométrique , la lumière est modélisée par un ensemble de rayons lumineux, dont la déviation à une interface entre deux milieux différents est régie par les lois de Snell-Descartes . Ainsi, un prisme de verre permet de dévier un faisceau de lumière . Un faisceau lumineux peut également être manipulé par des systèmes optiques tels que les dioptres et les lentilles , qui permettent de former des images, c’est-à-dire de faire converger tous les rayons lumineux issus d’un point objet vers un même point appelé image. L’œil humain a pour rôle de former l’image d’un objet observé sur sa rétine. Pour cela, il dispose d’un mécanisme d’accommodation lui permettant de s’adapter à la position des objets observés. La vision humaine peut être affectée par plusieurs défauts : myopie, hypermétropie, presbytie, qui peuvent être corrigés par l’utilisation de lentilles.
Les phénomènes électriques sont associés à la présence et au mouvement de charges. Ils sont omniprésents dans la matière, puisque ses constituants à l’échelle atomique (par exemple les électrons et protons) ne sont pas électriquement neutres. Un circuit électrique est décrit à travers les notions de tension et de courant, régies par les lois des mailles et des nœuds. Les circuits étudiés dans le cadre de l’UE impliquent trois composants : les générateurs, les résistances et les condensateurs. En combinant ces trois acteurs, il est notamment possible de stocker de l’énergie dans un condensateur (« charge » du condensateur) ou de la libérer (« décharge ») Circuit RC. D’un point de vue pratique, alors que les voltmètres et ampèremètres permettent respectivement la mesure de tensions et courants continus (c’est-à-dire constants), l’oscilloscope constitue un outil puissant pour observer et caractériser des tensions périodiques variables au cours du temps .
Enfin, la radioactivité désigne l’étude des noyaux atomiques et leurs propriétés de désintégration, utilisées en biologie, biochimie, géologie et médecine. La radioactivité peut ainsi être exploitée pour le marquage biologique, la datation ou la thérapie (destruction de tumeurs cancéreuses). Les enseignements de l’UE visent à définir les noyaux radioactifs, leurs différents types de désintégration, ainsi que les concepts d’activité, de période, de dose.

 

Réalisation

Auteurs : Corinne AUGIER, Lyon 1
Auréline CRUT, Lyon 1
Conception/ graphismes : Amandine COLOTTO, Lyon 1
Programmation : Alexandre LOUYS, Lyon 1
Chef de projet : Nora VAN REETH, Lyon 1
Co-financement: UNISCIEL
Lyon 1

Projet 2008